Déployer son application Spring Boot dans le Cloud

Rédigé par : Adnene Hamdouni

Retrouvez sur notre blog une série d’articles relatifs à notre guide pratique dédié à la sécurisation d’une application Java Spring Boot et son déploiement dans le Cloud AWS ». L’objectif est de réaliser, pas à pas, la configuration d’un environnement sécurisé, la création d’une API et in fine, son déploiement dans le cloud.

Introduction

Tout d’abord, félicitations à celles et ceux qui ont suivi les différentes étapes de ce guide. Ces dernières semaines, nous avons passé du temps sur la sécurisation de notre application Java Spring Boot (vous pouvez notamment retrouver chacun de nos articles via la catégorie « Les jeudis pratiques » du blog). Pour ce dernier épisode, nous allons voir comment déployer efficacement une application Spring Boot dans le cloud AWS (à noter que pour cet article, il n’est pas nécessaire d’avoir suivi nos précédents épisodes).

Les avantages du cloud

Dans le développement d’applications, le cloud computing prend de plus en plus de place. En ce qui nous concerne, nous allons nous concentrer sur la plateforme Amazon Web Services (AWS), la plateforme cloud la plus complète et largement adoptée dans le monde.

Voici quelques-uns de ses avantages :

  • Élasticité et scalabilité : l’une des plus grandes promesses du cloud est sa capacité à s’adapter aux besoins. Avec des services tels qu’Auto Scaling et Elastic Load Balancing, AWS ajuste automatiquement les ressources en fonction de la demande réelle. Cela signifie que vous pouvez gérer des pics de trafic sans interruption et sans avoir à investir dans des ressources inutilisées durant les périodes creuses.
  • Haute disponibilité : AWS assure une disponibilité continue des applications grâce à des régions et zones de disponibilité multiples et redondantes. Même en cas de défaillance d’une partie de l’infrastructure, les mécanismes de failover automatique garantissent que les services restent opérationnels, minimisant ainsi les risques d’interruption.
  • Réduction des coûts : payez uniquement pour ce que vous consommez. Cela élimine les coûts prohibitifs d’investissement et de maintenance des équipements matériels. Ce modèle permet également une plus grande prévisibilité des dépenses informatiques et une optimisation des budgets alloués aux technologies de l’information.

Ces avantages justifient notamment l’emploi du cloud computing par les entreprises qui cherchent à innover et à se développer tout en maintenant une infrastructure agile et réactive.

Les inconvénients du cloud

Bien que le cloud offre une multitude d’avantages, il présente également certains défis qui ne doivent pas être sous-estimés. Une approche réfléchie et stratégique est essentielle pour faire face à ces défis sans compromettre la sécurité et l’efficacité. Voici quelques enjeux :

  • Sécurité : si AWS met à disposition des mesures de sécurité de pointe, la responsabilité de la configuration sécurisée des services repose largement sur les utilisateurs. Il est impératif d’utiliser des services tels que AWS Identity and Access Management (IAM) pour contrôler minutieusement l’accès aux ressources et protéger vos données contre les accès non autorisés.
  • Complexité : la richesse des services AWS offre une grande flexibilité, mais elle peut également entraîner une complexité significative. Comprendre et gérer efficacement l’ensemble des services disponibles (comme l’orchestration de conteneurs, les bases de données gérées et les fonctions sans serveur) requiert une expertise spécifique.
  • Dépendance vis-à-vis d’un fournisseur : l’adoption d’un seul fournisseur cloud peut créer une dépendance qui rend difficile la migration vers d’autres plateformes ou la gestion de la diversité technologique. Cette dépendance peut limiter votre flexibilité et potentiellement augmenter les risques en cas de panne du service. Il est conseillé d’élaborer une stratégie multi-cloud ou hybride pour diversifier vos options et renforcer la résilience de votre infrastructure.

Ces défis, bien que significatifs, peuvent être atténués par une planification appropriée et une gestion proactive. Comprendre ces obstacles est le premier pas vers une intégration réussie du cloud.

Exploration des systèmes de cloud

Comparons maintenant les principaux fournisseurs de cloud pour comprendre leurs spécificités :

  •  AWS : il est leader du marché, avec la plus vaste gamme de services et possède une grande communauté d’utilisateurs.
  • Microsoft Azure : ce système est étroitement intégré aux outils et logiciels Microsoft. Ce système est idéal pour les entreprises qui utilisent largement les produits Microsoft.
  • Google Cloud Platform : il est fort en analyses de données et services liés à l’intelligence artificielle. Il peut s’avérer être un bon choix pour les projets axés sur l’innovation.
  • IBM Cloud : ce système est centré sur l’IA et la sécurité, et donc adapté pour les industries réglementées.
Déployer son application dans le cloud aws -comparatif des solutions

Pourquoi choisir AWS ?

Dans notre cas, AWS a été choisi en raison de sa robustesse, de son vaste éventail de services et de sa forte présence sur le marché. Il garantit une intégration et une évolutivité sans faille. Les outils de gestion et de surveillance d’AWS permettent également un contrôle et une analyse détaillés des performances de l’application.

Mise en œuvre dans le cloud : guide de construction

Outils et configuration

AWS Elastic Beanstalk simplifie le déploiement et la gestion des applications Java Spring Boot. Cela vous permet de vous concentrer sur le développement sans vous soucier de la configuration de l’infrastructure.

  1. Choix de l’environnement
1 .1  Sélection de l’environnement
  • Pour commencer, accédez à la console AWS et sélectionnez Elastic Beanstalk.
  • Cliquez sur “Create New Application”.
  • Nommez votre application et cliquez sur “Create”.
  • Sélectionnez ensuite l’option ‘Java’ et choisissez la version adéquate du JDK.
  • Pour finir, configurez l’environnement en sélectionnant la taille d’instance EC2 (par exemple, t2.micro pour une utilisation légère).

Exemple de commande pour configurer Elastic Beanstalk :

eb init -p java-11 « MySpringApp » –region us-west-2
eb create « MySpringEnv » -i t2.micro –scale 3

1 .2  Configuration des paramètres
  • Instances EC2 : ici, choisissez le type d’instance EC2 adapté à vos besoins. Les types d’instance courants incluent t2.micro pour les applications de petite taille et m5.large pour les applications nécessitant plus de ressources.
  • Base de Données RDS : si votre application nécessite une base de données, configurez Amazon RDS pour gérer votre base de données MySQL, PostgreSQL, etc.
  • Auto-Scaling : configurez également des règles d’auto-scaling pour gérer automatiquement le nombre d’instances en fonction de la charge de travail.

Exemple de commande pour configurer RDS :

eb init -p java-11 « MySpringApp » –region us-west-2
eb create « MySpringEnv » -i t2.micro –scale 3

2. Configuration de l’environnement

2 . 1  Paramètres de sécurité
  • Groupes de sécurité : configurez les groupes de sécurité pour autoriser uniquement les ports nécessaires (par exemple, port 80 pour HTTP, port 443 pour HTTPS).
  • Rôles IAM : puis créez des rôles IAM pour restreindre les permissions des services utilisés par votre application.

Exemple de configuration de sécurité :

aws iam create-role –role-name MySpringBootRole –assume-role-policy-document file://trust-policy.json
aws iam attach-role-policy –role-name MySpringBootRole –policy-arn arn:aws:iam::aws:policy/AmazonEC2FullAccess

2 . 2  Variables d’environnement

Vous pouvez configurer les variables d’environnement nécessaires à votre application directement depuis le panneau de configuration d’Elastic Beanstalk. Cela inclut notamment les configurations de base de données, les clés API, etc.

Exemple :

eb setenv SPRING_DATASOURCE_URL=jdbc:mysql://mydbinstance.cwxbtg5tzcih.us-west-2.rds.amazonaws.com:3306/mydatabase
eb setenv SPRING_DATASOURCE_USERNAME=admin
eb setenv SPRING_DATASOURCE_PASSWORD=password

Automatisation du déploiement avec AWS CodePipeline

Utilisez AWS CodePipeline pour automatiser le déploiement de votre application depuis votre gestionnaire de versions jusqu’à AWS Elastic Beanstalk.

  • Configuration du pipeline : configurez d’abord AWS CodePipeline pour écouter les modifications dans votre dépôt Git (GitHub, Bitbucket, AWS CodeCommit).
  • Étapes de build et de déploiement : définissez ensuite des étapes de build et de déploiement qui incluent la compilation, les tests et le déploiement de l’application.
  1. Configuration du pipeline

AWS CodePipeline gère le processus de déploiement. Pour l’intégration continue, connectez votre répertoire GitHub pour que chaque push déclenche automatiquement un nouveau cycle de déploiement.

Exemple de configuration de GitHub :

aws codepipeline create-pipeline –pipeline name=MyPipeline –cli-input-json file://pipeline.json

{
« pipeline »: {
« name »: « MyPipeline »,
« roleArn »: « arn:aws:iam::123456789012:role/AWS-CodePipeline-Service »,
« artifactStore »: {
« type »: « S3 »,
« location »: « my-pipeline-artifacts »
},
« stages »: [
{
« name »: « Source »,
« actions »: [
{
« name »: « Source »,
« actionTypeId »: {
« category »: « Source »,
« owner »: « ThirdParty »,
« provider »: « GitHub »,
« version »: « 1 »
},
« outputArtifacts »: [
{
« name »: « source_output »
}
],
« configuration »: {
« Owner »: « my-github-username »,
« Repo »: « my-repo »,
« Branch »: « main »,
« OAuthToken »: « github-token »
}
}
] },

] }
}

2. Build et test

Pour compiler votre application et exécuter des tests automatisés, configurez AWS CodeBuild. Cela garantit la qualité.

version: 0.2

phases:
install:
runtime-versions:
java: corretto11
pre_build:
commands:
– echo Checking Java version
– java -version
build:
commands:
– echo Build started on `date`
– mvn package
post_build:
commands:
– echo Build completed on `date`
– eb deploy « MySpringEnv »

Tests

  1. Automatisation des tests

Utilisez AWS CodeBuild pour implémenter des tests unitaires et d’intégration. Configurez des scripts de test pour valider le bon fonctionnement de votre application après chaque build.

@RunWith(SpringRunner.class)
@SpringBootTest
public class ApplicationTests {
@Test
public void contextLoads() {
}
}

2. Tests de charge

Vous pouvez aussi tester la capacité de votre application à gérer le trafic en conditions réelles en simulant des utilisateurs virtuels avec AWS Load Testing Services.

Exemple de configuration de test de charge :

aws cloudwatch put-metric-alarm –alarm-name HighCPUUtilization –metric-name CPUUtilization –namespace AWS/EC2 –statistic Average –period 300 –threshold 70 –comparison-operator GreaterThanOrEqualToThreshold –dimensions Name=InstanceId,Value=i-1234567890abcdef0 –evaluation-periods 2 –alarm-actions arn:aws:sns:us-west-2:123456789012:my-sns-topic

Suivi de production

  1. Surveillance avec AWS CloudWatch

Une fois en production, vous pouvez également surveiller les métriques de performance et les logs de votre application. Pour cela, configurez CloudWatch et utilisez les alarmes CloudWatch. Vous serez ainsi informé en temps réel des problèmes potentiels.

Exemple de configuration CloudWatch :

aws cloudwatch put-metric-alarm –alarm-name HighCPUUtilization –metric-name CPUUtilization –namespace AWS/EC2 –statistic Average –period 300 –threshold 70 –comparison-operator GreaterThanOrEqualToThreshold –dimensions Name=InstanceId,Value=i-1234567890abcdef0 –evaluation-periods 2 –alarm-actions arn:aws:sns:us-west-2:123456789012:my-sns-topic

2. Tableaux de bord

Pour finir, créer des dashboards personnalisés dans CloudWatch vous permettra d’avoir une vue d’ensemble de la santé et de la performance de votre application. Ajoutez ensuite des widgets pour les métriques importantes comme l’utilisation CPU, la latence des requêtes, etc.

Exemple de fichier dashboard.json :

aws cloudwatch put-dashboard –dashboard-name MyDashboard –dashboard-body file://dashboard.json

{
« widgets »: [
{
« type »: « metric »,
« x »: 0,
« y »: 0,
« width »: 6,
« height »: 6,
« properties »: {
« metrics »: [[ « AWS/EC2 », « CPUUtilization », « InstanceId », « i-1234567890abcdef0 » ] ],
« period »: 300,
« stat »: « Average »,
« region »: « us-west-2 »,
« title »: « CPU Utilization »
}
},

] }

Focus sur les bonnes pratiques

Sécurité

  • Gestion des accès : utilisez IAM pour gérer les accès et les permissions de manière granulaire. Assurez-vous que chaque service et utilisateur dispose uniquement des permissions nécessaires.
  • Chiffrement : activez le chiffrement des données au repos et en transit pour protéger les informations sensibles.
  • Audits : effectuez des audits de sécurité réguliers et mettez à jour vos configurations pour suivre les meilleures pratiques de sécurité.

Optimisation des coûts

  • Instances réservées : utilisez les instances réservées et les plans d’économies pour réduire les coûts à long terme.
  • AWS Trusted Advisor : surveillez et optimisez l’utilisation des ressources avec AWS Trusted Advisor. Identifiez les opportunités d’économies et les inefficacités dans votre infrastructure.
  • Automatisation : automatisez la gestion des ressources pour éviter les surcoûts et libérer des ressources inutilisées.

Gestion des ressources

  • Auto-Scaling : implémentez des politiques d’auto-scaling pour ajuster automatiquement les ressources en fonction de la demande. Configurez des seuils pour ajouter ou retirer des instances selon les besoins.
  • CloudFormation : utilisez des outils de gestion de configuration comme AWS CloudFormation pour standardiser et automatiser les déploiements. Définissez des templates pour répliquer rapidement des environnements complexes.

Conclusion

En somme, avec AWS, vous avez les outils et les ressources nécessaires pour lancer et gérer des applications robustes, évolutives et performantes. En suivant les bonnes pratiques et en utilisant les services AWS de manière stratégique, votre transition vers le cloud sera non seulement réussie mais également innovante.

Pour conclure, cet épisode marque la fin de notre série « Guide pratique dédié à la sécurisation d’une application Java Spring Boot et de son déploiement dans le cloud AWS ». L’objectif était de réaliser, pas à pas, la configuration d’un environnement sécurisé, la création d’une API et, in fine, son déploiement dans le cloud. S’il s’agissait d’un cas pratique dédié à passer à l’action, n’hésitez pas à tirer profit des bonnes pratiques que nous avons abordées dans vos projets, qu’ils soient professionnels ou personnels. Notre guide sera prochainement disponible sous forme d’un seul et unique document. N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour être informé(e) de sa sortie et le demander !

Être informé.e de la sortie du guide pratique

Ressources complémentaires

Pour aller plus loin, approfondir votre compréhension et affiner vos compétences, consultez les ressources suivantes :

À propos de l’auteur
Photo de profil Linkedin de Adnene Hamdouni

ADNENE HAMDOUNI,

Icon linkedIn
Icone Github

Partager